Défiscaliser en 2017: ces investissement qui peuvent faire baisser vos impôts ou votre ISF (Pinel, FCPI, FIP…)



L’impôt sur le revenu ne fait que croître, en particulier pour les classes moyennes, même chose pour les plus riches qui paient l’ISF. Comment défiscaliser pour faire baisser la note ? Il reste quelques niches fiscales, même si la plupart d’entre elles ont été rabotées qui permettent de faire quelques économies, mais il vous faudra investir pour défiscaliser, et donc prendre quelques risques. A vous de savoir les mesurer, tout en sachant que toutes les niches fiscales cumulées ne peuvent dépasser 10000 euros d’économies.


Investir dans l’immobilier locatif avec la loi Pinel


On parle beaucoup en ce moment de la défiscalisation immobilière en loi Pinel, certains jugeant qu’elle ne va pas encore assez loin par rapport au ratage de la loi Duflot qui n’a pas fait que des heureux parmi les promoteurs immobiliers, même si elle est beaucoup plus souple. Elle reste quand même loin des cadeaux de la loi Scellier. Ce sont donc les logements neufs couplés avec l’investissement locatif qui sont ici concernés.

Pour payer moins d’impôts, il faut donc acheter pour louer, en respectant les conditions restrictives du dispositif Pinel. Si celui-ci doit entrer en vigueur cette année, il rétroactif depuis sept 2014. Le maximum qu’on puisse en attendre, en terme d’économies peut aller jusqu’à 63 000 euros, somme lissée sur 12 ans. Sauf qu’en échange, il faudra louer en dessous du prix du marché, donc au final, la somme gagnée sera loin d’être aussi importante.


Les nouveautés

Le contribuable a désormais le choix, là ou la loi Duflot lui liait les mains, façon de parler bien sûr. C’est en parti lui qui choisira sa réduction d’impôt, puisque celle-ci sera proportionnelle à la durée pendant laquelle il louera son bien sous ces conditions là, entre 6 et 12 ans. On peut ainsi arriver à un max de 21% d’économies sur un bien plafonné à 300 000.

Du côté des bonnes nouvelles, le locataire peut aussi être un enfant ou un parent, à condition que ses revenus ne dépassent pas le plafond fixé.



Un petit mot sur les communes où ces opérations immobilières sont possibles

Très limitées à l’origine, leur nombre a augmenté, avec une redistribution des zones et des surclassements, qui font que dans certaines agglomérations, les loyers fixées peuvent être un peu plus haut que sous Duflot. Une meilleure rentabilité locative n’est pas pour déplaire aux propriétaires, qui s’ils jouent le jeu, pourraient finir par s’y retrouver.

Enfin, et c’est un élément non négligeable pour les petits investisseurs, cela marche maintenant aussi pour les SCPI. Attention toutefois à bien choisir les biens la composant, ainsi que son gestionnaire, toutes les sociétés ne se valant pas en la matière. Car le but, même si on a que quelques parts, restent de louer et d’avoir le moins de vacance possible.

Les FIP : Fonds d’Investissement de Proximité


Que ceux qui ont déjà entendu parlé de cette niche fiscale lèvent le doigt… Car il faut bien le dire : les FIP restent confidentiels, peut-être parce qu’ils ne concernent que les sociétés non cotées en bourse. Il est possible d’entrer dans ces fonds avec de petits montants. Reste à faire confiance au pro qui va gérer tout cela.

Ce sont les PME qui profitent de cette manne financière, reste que rien ne vient garantir votre capital, et les risques sont bien réels, les PME pouvant passer l’arme à gauche sans crier gare, ces dernières étant beaucoup plus fragiles que les grandes sociétés cotées au CAC 40.

investissement de proximité

Au niveau des économies d’impôts, elles sont assez rapides à tomber, en N+1, et se montent à 18% de ce que vous avez investi mais dans des limites assez faibles, 12000 pour une personne seule, le double pour un couple. Reste la possibilité de voir ses plus values exonérées, mais seulement au bout de cinq ans, et de pouvoir réduire son ISF en 2017 (valable seulement sur certaines FIP) à hauteur de 50% de ce qui a été investi. Pour en savoir plus, vous pouvez contactez votre banque auprès de laquelle vous pouvez, en principe, souscrire.

Les FCPI : Fonds Communs de Placement dans l’Innovation


Encore une abréviation à mémoriser si vous voulez défiscaliser. Ces fonds communs concernent des sociétés qui innovent et qui portent le label Oseo. Par innovation, on entend recherche. Là encore, pas de garanti sur le capital, et avec ces sociétés, c’est vraiment du quitte ou double : il faut donc avoir le nez fin et le coeur bien accroché. Vous pouvez gagnez beaucoup ou tout perdre, et je sais par avance dans laquelle de ces deux catégories vous souhaiteriez vous trouver. La règle fiscale est la même que pour les FIP (rien à voir avec la radio, hein ?).

Pour résumer, il y a encore la possibilité de défiscaliser, reste que celle-ci est limitée, mais à l’heure ou le gouvernement vient d’abandonner la fameuse taxe à 75%, on ne peu pas non plus tout lui demander.