Trouver un nom d’entreprise original: les meilleurs sites (générateurs + agence) pour choisir un nom percutant pour votre société



Comment trouver un nom de société percutant pour un commerce rentable ? C’est lui que vos clients, fournisseurs, et collaborateurs vont retenir en premier lieu, et qui va vous permettre de communiquer. Et en la matière, les idées originales ne manquent pas, à condition que le nom de domaine soit encore non utilisé et donc possible à réserver. Mais pour un auto-entrepreneur qui débute, choisir un nom d’entreprise original et qui n’existe pas est rarement quelque chose de facile à faire. Pour trouver quelque chose d’accrocheur et de glamour à la fois, il est possible de passer par un générateur de noms d’entreprise gratuit ou bien avec un peu plus d’argent, par les meilleures agences de naming, spécialisées dans la création de marques. Une façon de rester zen et de se concentrer sur le reste.


Les générateurs gratuits


Les séances de brainstorming se succèdent et vous n’avez toujours pas trouvé le nom de votre future entreprise ? Que vous soyez dans l’informatique, le consulting ou le bâtiment, dans un secteur d’activité qui marche, le problème posé reste le même. Comment être percutant et original à la fois ? Le générateur de noms est un premier pas, facile à faire car il n’est pas payant, ce qui à son importance quand on peine déjà suffisamment pour rassembler la somme nécessaire au lancement de sa boîte.

  • Trouver-nom-entreprise : permet de faire une recherche en s’aidant de la racine de son activité.
  • Trouverunnom : un peu le même principe avec la possibilité de savoir si le nom de domaine qui va avec est disponible.
  • Id2nom : on va encore plus loin dans l’idée du package, avec la création du site Internet et du logo, bref de tout ce qui va entourer la marque.
  • Generateur-marque : même chose, on sait immédiatement si le nom de la société est disponible (il ne s’agirait pas d’entrer en conflit avec l’INPI).

Avec ces outils là, vous allez avoir forcément des propositions à faire en réunion à vos associés. Si personne n’est encore convaincu, il faudra passer à l’étape suivante, à savoir payer une agence pour lancer sa marque.


Services payants : les agences de création de noms de marque


Tout va dépendre de l’importance de votre business, et de si vous voulez vous lancer à l’international. Passer par une agence, ce n’est pas seulement trouver un nom, c’est réfléchir de manière globale à tout ce qui va être compris dans la marque, et à l’image que celle-ci va renvoyer au public. Les agences dont c’est le métier connaissent les règles et les écueils à éviter. Ce qui vous coûte de l’argent aujourd’hui peut vous en faire économiser beaucoup demain.

Quelques exemples :

  • Nomen : c’est un ensemble de compétences qu’on vient chercher ici : marketing, juridique, design… Car une marque ne sort pas d’un seul cerveau mais de celui d’une équipe entièrement tourné vers le projet.
  • Fondamenti : comme son nom l’indique, ce qui compte dans une marque, ce sont ses fondamentaux. Car elle devra passer les années et continuer à être moderne. C’est le temps qui lui donnera toute sa valeur, à condition de prendre un bon départ.
  • Enekia : cette jeune agence travaille sur les concepts, et ne fait pas de différence entre petite et grande entreprise. Ca sent la modernité à plein nez ici. Rappelez vous que le nom de votre société devra raconter une histoire. C’est une justification suffisante pour passer par une agence de naming



Les choses importantes à connaitre avant de se décider


Une fois le choix fait et la machine administrative et marketing lancée, il sera difficile de revenir en arrière. Il faut donc ne pas se tromper. Le nom commercial devra répondre à des règles de base obligatoires, avec la nécessité d’éviter les pièges allant avec.

Les pièges à éviter

Le plus important est de ne pas prendre un nom qui est déjà pris par quelqu’un d’autre. Mais ce n’est pas le premier piège auquel penser, plutôt le dernier. Pour commencer, il faut prendre son temps car ce n’est pas un acte anodin. Il va s’inclure dans un projet global, donc il faut penser aussi déclinaison et utilisation.

Raison pour laquelle il ne faut pas prendre quelque chose de trop compliqué qui sera impossible à retenir, surtout si vous offre un produit grand public. Rappelez vous une chose : il faut que ce soit facilement prononçable et pas trop long car sinon il sera impossible à mémorisez (et dieu sait que les français ont la mémoire courte) ! Testez votre choix auprès de vos amis et de votre famille, pour voir ce que les gens en pense.

trouver un nom

Nous ne serions que trop vous recommander d’éviter les clichés et les jeux de mots ringards qui n’aideront pas la marque à se valoriser. Ce que vous trouvez drôle ne l’est pas forcément, et d’une manière générale, humour et business ne font pas bon ménage. Ayez l’esprit tourné vers le long terme.

Le dépôt INPI

C’est la dernière étape. Une fois le précieux nom en poche, il faut se rendre à l’institut de la propriété industrielle pour le faire enregistrer. Ne pas le faire vous exposera à des complications juridiques un jour ou l’autre. Cette visite à l’INPI vous permet d’abord de vérifier que le nom est libre, puis de le réserver pour plusieurs secteurs d’activité. Ainsi, personne ne pourra vous copier.

Les règles de base

Essayez de trouver quelque chose de moderne, qui est dans l’heure du temps mais pas « à la mode », car on ne sait pas ce qu’il en sera dans 10 ans. La mode est éphémère et à trop surfer dessus, elle est dangereuse. Soyez créatif. Mettez-y votre personnalité, vos envies, vos espoirs. Trouver un nom qui ne ressemble qu’à vous et qui pourra se décliner avec une identité visuelle efficace. Enfin, gardez à l’esprit que c’est la clientèle que vous visez qui fera le succès (ou non) de votre marque.

Les auto-entrepreneurs aussi peuvent avoir un nom commercial

Et pourquoi ne le pourraient-ils pas ? D’accord, il s’agit d’une entreprise individuelle mais tout de même. Si rien ne l’indique lors de la création, rien ne vous en empêche. Vous pouvez donner un nom à votre activité qui ne soit pas celui de votre patronyme. Pensez également à le déposer à l’INPI pour éviter tous litiges (attention il y a des frais pour cela).