Trouver un Nom d’Entreprise Original Qui n’Existe Pas



Vous cherchez un nom pour votre société ? Quelque chose de percutant pour un commerce rentable ? Alors vous êtes au bon endroit ! Au menu : les générateurs de noms d’entreprises gratuits, les services payants (si vous cherchez un service premium) et toutes les règles relatives au dépôt INPI.

Pourquoi est-ce important de trouver le bon nom ?

C’est lui que vos clients, fournisseurs, et collaborateurs vont retenir en premier lieu, et qui va vous permettre de communiquer.

Et en la matière, les idées originales ne manquent pas, à condition que le nom de domaine soit encore non utilisé et donc possible à réserver (je vais vous expliquer comment un peu plus bas dans cet article).


BON À SAVOIR : les auto-entrepreneurs aussi peuvent avoir un nom commercial

Et pourquoi ne le pourraient-ils pas ? D’accord, il s’agit d’une entreprise individuelle mais tout de même. Si rien ne l’indique lors de la création, rien ne vous en empêche.

Vous pouvez donner un nom à votre activité qui ne soit pas celui de votre patronyme. Pensez également à le déposer à l’INPI pour éviter tous litiges (attention il y a des frais pour cela, voir plus bas).

Une recherche pas si facile

Pour un auto-entrepreneur qui débute, choisir un nom d’entreprise original et qui n’existe pas est rarement quelque chose de facile à faire.

Que vous soyez dans l’informatique, le consulting ou le bâtiment, dans un secteur d’activité qui marche ou pas, le problème posé reste le même : comment être percutant et original à la fois ?

Trouver le bon nom

Je vous recommande d’éviter les clichés et les jeux de mots ringards qui n’aideront pas votre marque ou votre commerce à se valoriser. Ce que vous trouvez drôle ne l’est pas forcément pour tous, et d’une manière générale, humour et business ne font pas bon ménage. Ayez l’esprit tourné vers le long terme.


Un nom doit être :

  • Court
  • Facile à se rappeler
  • Avec une orthographe pas compliquée
  • Il doit faire penser à votre produit
  • Il doit être libre (réservé par personne)

Les règles de base

Essayez de trouver quelque chose de moderne, qui est dans l’heure du temps mais pas « à la mode », car on ne sait pas ce qu’il en sera dans 10 ans. La mode est éphémère et à trop surfer dessus, elle est dangereuse. Soyez créatif. Mettez-y votre personnalité, vos envies, vos espoirs.

Trouver un nom qui ne ressemble qu’à vous et qui pourra se décliner avec une identité visuelle efficace. Enfin, gardez à l’esprit que c’est la clientèle que vous visez qui fera le succès (ou non) de votre marque.

Pour trouver quelque chose d’accrocheur et de glamour à la fois, il est possible de passer par un générateur de noms d’entreprise gratuit ou bien avec un peu plus d’argent, par les meilleures agences de naming, spécialisées dans la création de marques. Une façon de rester zen et de vous concentrer sur le reste.

Les générateurs gratuits

Les réunions avec vos futurs associés se succèdent et vous n’avez toujours pas trouvé le nom de votre future entreprise ?

Le générateur de noms est un premier pas, facile à faire car il n’est pas payant, ce qui à son importance quand on peine déjà suffisamment pour rassembler la somme nécessaire au lancement de sa boîte. Les générateurs sont pleins de bonnes idées.



La liste non payante : 14 générateurs

  1. Trouver-nom-entreprise : permet de faire une recherche en s’aidant de la racine de votre activité.
  2. Trouverunnom : un peu le même principe avec la possibilité de savoir si le nom de domaine qui va avec est disponible.
  3. Id2nom : on va encore plus loin dans l’idée du package, avec la création du site Internet et du logo, bref de tout ce qui va entourer la marque.
  4. Generateur-marque : même chose, on sait immédiatement si le nom de la société est disponible (il ne s’agirait pas d’entrer en conflit avec l’INPI).
  5. NOMINO : recherche par nombre de syllabes.
  6. MotBot : conseillé si vous cherchez un nom de startup.
  7. Panabee : entrez les mots que vous souhaitez et le générateur fera le reste.
  8. Nomatic : donnez la racine et le générateur vous fera des propositions.
  9. Shopify : des milliers de suggestions.
  10. Impossibility : fonctionne par mots clés.
  11. WORDOID : créatif.
  12. NAMINUM : pour ceux qui cherchent la perfection.
  13. JENKENSON : pour quelque chose de classique.
  14. NameBoy : des idées mais pas trop créatif.

Avec ces outils là, vous allez avoir forcément des propositions à faire en réunion à vos associés. Si personne n’est encore convaincu, il faudra passer à l’étape suivante, à savoir payer une agence pour lancer sa marque.

Un générateur à la loupe : l’exemple de SHOPIFY

C’est un générateur de noms de boutiques ou d’entreprises. Comment ça marche ?

  • Commencez par entrer 1 mot (que vous voudriez voir figurer dans la proposition finale).
  • Lancez l’outil de recherche.
  • Vous avez aussi la possibilité de vérifiez la disponibilité du domaine

Comment faire le bon choix ?

Un générateur va vous faire des propositions, mais vous allez devoir choisir. Pour vous aider,  parlez-en autour de vous, idéalement à des gens que vous ne connaissez pas ou peu. Vous verrez bien leurs réactions et surtout s’ils retiennent facilement le nom que vous avez choisi.

Rappelez vous une chose : il faut que ce soit facilement prononçable et pas trop long car sinon il sera impossible à mémorisez (et dieu sait que les français ont la mémoire courte) !

Mon conseil : faites dans la simplicité. C’est bien d’être créatif mais à vouloir faire trop compliqué, vous allez vous prendre les pieds dans le tapis. C’est une étape de création d’entreprise qui n’est pas simple. No pain no gain comme on dit !

Passer par un service payant

Tout va dépendre de l’importance de votre business, si vous voulez vous lancer à l’international… Passer par une agence, ce n’est pas seulement trouver un nom, c’est réfléchir de manière globale à tout ce qui va être compris dans la marque, et à l’image que celle-ci va renvoyer au public.

Les agences dont c’est le métier connaissent les règles et les écueils à éviter. Ce qui vous coûte de l’argent aujourd’hui peut vous en faire économiser beaucoup demain.

les agences de création de noms de marque

Quelques exemples :

  1. Nomen : c’est un ensemble de compétences qu’on vient chercher ici : marketing, juridique, design… Car une marque ne sort pas d’un seul cerveau mais de celui d’une équipe entièrement tourné vers le projet.
  2. Fondamenti : comme son nom l’indique, ce qui compte dans une marque, ce sont ses fondamentaux. Car elle devra passer les années et continuer à être moderne. C’est le temps qui lui donnera toute sa valeur, à condition de prendre un bon départ.
  3. Enekia : cette jeune agence travaille sur les concepts, et ne fait pas de différence entre petite et grande entreprise. Ca sent la modernité à plein nez ici. Rappelez vous que le nom de votre société devra raconter une histoire. C’est une justification suffisante pour passer par une agence de naming.

Ce que vous devez savoir avant de vous décider

Une fois le choix fait et la machine administrative et marketing lancée, il sera difficile de revenir en arrière. Il faut donc ne pas se tromper. Le nom commercial devra répondre à des règles de base obligatoires, avec la nécessité d’éviter les pièges allant avec.

Les pièges à éviter

Le plus important est de ne pas prendre un nom qui est déjà pris par quelqu’un d’autre. Mais ce n’est pas le premier piège auquel penser, plutôt le dernier. Pour commencer, il faut prendre son temps car ce n’est pas un acte anodin. Il va s’inclure dans un projet global, donc il faut penser aussi déclinaison et utilisation.

Exemple de nom pour une SCI immobilière

Ce sont des noms difficiles à trouver. Mais l’étape est cruciale si vous ne voulez pas à avoir à changer de nom en cours de route.

Pour trouver l’inspiration :

  • Demander l’avis des gens qui vous entourent.
  • Faites des recherches sur la toile.
  • Penser à utiliser des synonymes.

Je vous donne une idée : si vous êtes plusieurs associés, prenez vos initiales et combinez-les, à condition qu’on puisse toujours prononcer le nom.

ATTENTION

Rappelez vous qu’une SCI doit avoir dans son nom celui des associés qui sont responsables des dettes ainsi que son statut juridique.

Le dépôt INPI

C’est la dernière étape. Une fois le précieux nom en poche, il faut se rendre à l’institut de la propriété industrielle pour le faire enregistrer. Ne pas le faire vous exposera à des complications juridiques un jour ou l’autre.

Cette visite à l’INPI vous permet d’abord de vérifier que le nom est libre, puis de le réserver pour plusieurs secteurs d’activité. Ainsi, personne ne pourra vous copier. Ne faites pas l’erreur de ne pas vérifier l’antériorité : vous pourriez perdre votre nom de domaine ou de société à posteriori.

Le coût :

225€ sans les options (cette somme a tendance à augmenter chaque année).

Important : ce prix ne couvre que la France. Si vous voulez enregistrer votre marque à l’international, il existe un forfait à 424 € qui couvre 75 pays.

Pourquoi l’enregistrement est important ?

Le dépôt d’un nom de marque à l’INPI va vous protéger et aura une valeur de preuve devant un tribunal pendant 10 ans. Si une autre société porte le même nom dans le même secteur d’activité, vous pouvez l’obliger à en changer.

Vous pouvez y enregistrer :

  • Un nom de marque
  • Un slogan
  • Un logo
  • Un signe sonore…

Lors de l’enregistrement, vous pourrez choisir trois secteurs d’activités (les « classes ») parmi ceux proposés. Chaque classe rajoutée à ces 3 là sera payante en plus (40 euros par classe).

La marche à suivre

Une fois que vous avez déposé votre nom à l’INPIE, vous n’avez plus qu’à aller enregistrer votre société au Registre de Commerce et des Sociétés (RCS) et auprès du Greffe du Tribunal.

Pensez à bien faire figurer votre nom dans vos statuts, puis à faire une annonce dans un journal légal.

BON À SAVOIR : vous avez toujours la possibilité de changer votre dénomination sociale pendant la vie de votre entreprise. Il faut juste que les associés soient d’accord, et refaire les formalités.

Des sites qui peuvent vous aider à protéger votre nom :

Vous pouvez aussi consulter le site Infogreffe pour voir si d’autres sociétés portent la même raison sociale que la votre.

2 sociétés peuvent elles avoir le même nom ?

Oui, à conditions qu’elles ne soient pas dans le même secteur d’activité, et que la réservation de celui-ci soit libre.

Vous vous souvenez de l’histoire du portail de Vivendi, vizzavi ? Ces champions du monde n’avaient pas vérifié que le site existait déjà, le nom appartenait à un obscur cyber-café. Résultat : Vivendi à payé 3,7 millions d’euros pour garder le nom. Le jackpot pour le cyber-café.

Qu’en est-il de l’enseigne ?

Pour les boutiques, c’est différent. Vous pouvez vous appeler pareil qu’une autre boutique, à condition qu’il ne s’agisse pas d’une marque. Si vous appelez votre restaurant « chez Jean-Pierre » ou « au rendez-vous des amis », vous aurez sûrement des homonymes dans d’autres villes de France.

À l’opposé, deux mêmes noms dans une même ville posera problème, à cause de la possibilité de confusion pour les clients. Il sera possible de faire débaptiser la dernière enseigne à s’installer.

Voilà. Si avec tout cela, vous n’avez pas réussi à trouver un nom… Alors je ne peux plus rien pour vous ! Mon conseil : ne passez pas plus de temps qu’il n’en faut là dessus (sans négliger cette étape bien sur), et utiliser votre précieux temps pour développer votre boîte ! Il faut avancer.