Meilleur investissement locatif 2017: quel est le rendement de l’immobilier dans les villes européennes (Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne, Berlin) ?



Parce qu’il n’y a pas que Paris dans la vie, on peut aussi envisager une rentabilité locative intéressante dans un autre pays d’Europe, en particulier au Portugal, en Belgique, aux Pays-Bas et même en Angleterre. Le meilleur rendement locatif devra combiner une bonne affaire à l’achat, et un loyer en rapport et même un peu plus haut, avec un locataire qui paye. Alors, la France en faillite en 2017 ?


Où investir en Europe ?


Le meilleur investissement immobilier pour 2017 se cache peut-être sous d’autres cieux. Acheter en Espagne est par exemple devenu un phénomène de mode depuis quelques années. Il faut dire que la conjoncture parisienne ne favorise pas actuellement un bon rapport locatif, et un placement dans la pierre peut même vous faire perdre de l’argent dans la capitale, ceux qui ont achetés au plus haut il y a dix ans en savent quelque chose.

Allez voir ailleurs si l’herbe est plus verte est une bonne idée, mais investir à l’étranger suppose de prendre des précautions pour ne pas se planter. Nous vous conseillons donc de toujours vous déplacer, plusieurs fois, de faire jouer la concurrence et de toujours emprunter en euros si vous ne pouvez vous en passer.


Un placement locatif immobilier à Londres


Il suffit d’y passer quelques jours pour se rendre à l’évidence : la ville est chère, très chère. Le smicard français aura du mal à y joindre les deux bouts, c’est même carrément impossible. Sauf que pour qui y travaille, il est possible de gagner beaucoup plus d’argent que dans notre métropole.

On est ici avec un prix moyen au mètre carré dépassant les 12 000 euros, là où les quartiers les plus prisés de Paris peinent à atteindre les dix milles. Et on ne vous parle pas des quartiers chics, comme Chelsea ou Kensington, là où vivent les joueurs de foot et les stars de cinéma. Vous rêvez d’un coup de foudre à Notting Hil ? Il vous en coûtera 330000 euros pour un 30m2. L’amour dans un petit deux pièces est à ce prix là outre manche…



Des acheteurs de plus en plus nombreux quand même

Quand on aime on ne compte pas, et cela n’effraie pas les étrangers qui ont les moyens de leurs ambitions, puisqu’au final, ce sont les locataires qui vont payer la note, et plus on ira vers le haut de gamme, plus cela sera vrai.

Pour les français qui veulent vivre au pays du god save the queen, privilégiez Fulham ou South Kensington, c’est là qu’est le lycée français. Enfin, sachez qu’il s’agit de baux emphytéotiques, et que moins il vous reste d’années, plus la valeur de votre bien se déprécie.

Les meilleurs affaires se font à Berlin


Laissez tomber vos surfaces ridiculeusement petites, et allez prendre le frais du côté de l’Allemagne, à Berlin précisément, là où il fait bon vivre et où les appartements sont grands. De Paris, vous y êtes en une heure avec une compagnie low cost pour moins cher qu’un Paris-Rennes en TGV. Beaucoup de touristes, des entreprises, des infrastructures récentes et  bien entretenues (pas comme à Rome), que demander de plus ? Une belle plus-value en cas d’achat tiens !

appartement à Berlin

Trois mille euros du mètre dans un quartier sympa berlinois, c’est possible ! Cela vient de l’histoire de la ville : on a beaucoup écroulé pour mieux reconstruire, mais comme toutes les bonnes affaires, elles finissent par se tarir, et les prix grimpent doucement mais sûrement. Si vous êtes bricoleur, où que des gros travaux à financer ne vous font pas peur, il y a des biens à rénover qui valent encore le coût.

Une fiscalité avantageuse

L’amortissement Allemand, en voilà une belle invention ! Chaque année, il vous sera possible de déduire 2,5% du prix d’achat sur les revenus locatifs que vous allez en tirer. Faites le calcul : en 40 ans, le bien est amorti. Là ou on ajoute en France, on soustrait outre-rhin. Rappelons aussi qu’une convention fiscale existe entre les deux pays qui vous évitera ainsi d’être imposé deux fois.

La Belgique n’a plus à faire ses preuves


Et Bruxelles en particulier, où de plus en plus de français choisissent de faire leur vie. Les rendements tournent autour de 5%, ce qui est un bon chiffre dans la conjoncture économique que nous connaissons. Cela tient en particulier à tous ses fonctionnaires européens qui ont besoin de se loger, et qui ont l’enveloppe nécessaire pour cela.

Ils ne regardent donc pas trop à la dépense, paient rubis sur l’ongle et cela arrange bien les propriétaires. Si vous achetez dans les quartiers qu’ils prisent, vous ne prenez pas trop de risques, sauf à ce que l’institution soit déplacé dans un autre pays, et là c’est la douche froide. Sachez enfin que vous pouvez y trouver de belles maisons à moins d’un 1/2 million, et ce dans un beau quartier.

Acheter un appartement à Amsterdam


Ah, le bon air des canaux hollandais ! La capitale de Hollande à beaucoup d’attraits, ce n’est pas pour rien que beaucoup la surnomme la Venise du Nord, même si on met cette dernière à toutes les sauces (on le dit pour Bruges aussi). Si vous cédez à la tentation, méfiez-vous quand même : pas de loi Duflot à Amsterdam, mais certains quartiers bénéficient d’une loi sur le logement social, avec des loyers limités.

Privilégiez donc les biens qui y échappent, c’est le cas pour ceux situés dans le centre historique. Là encore, vous devriez atteindre les 5% de rentabilité sur une année. Comptez 450 000 euros pour un 100m2.

Investir dans l’immobilier à Lisbonne


On vous a gardé le meilleur pour la fin, le Portugal ! Du soleil, des accras, et des prix bas : cela ressemble à un slogan publicitaire, et beaucoup de retraités y succombent (à acheter, pas de confusion SVP). A voir les tarifs pratiqués dans le pays natal de Ronaldo, on se demande encore pourquoi acheter dans le sud de la France, alors qu’à quelques heures de voiture, c’est le jackpot.

Avec le même budget, vous allez pouvoir au moins multiplier la surface par 3, et ce dans des régions aussi cotées que l’Algarve. Et je parle ici de biens qualitatifs, pas de vieilles bicoques qui s’écroulent à rénover pour des fortunes.

un appartement à Lisbonne

Même si les prix repartent légèrement à la hausse cette année, du fait d’acheteurs de plus en plus nombreux, ils restent encore très attractifs car le pays n’est pas sorti de la crise, et il n’a pas connu la bulle immobilière espagnole. A vous donc les vacances ou la retraite. Si vous avez prévu d’acheter pour louer, mieux vaut le faire à la semaine ou au mois, à des touristes. En plus vous pourrez en profitez si le logement est vacant quelques semaines.

Où acheter ?

Lisbonne bien sûr et son merveilleux quartier historique, où on entend parler français à tous les coins de rue si vous avez de bons mollets car ça grimpe), mais aussi dans la vallée du Douro pour vous familiariser avec le Porto, et le long des plages de l’Algarve.

Vous pourrez y trouver des biens de tous niveaux, du plus modeste au plus luxueux. C’est dons le moment de vous faire plaisir si vous en avez les moyens : une villa avec piscine ?

Les prix au Portugal ou à Berlin font rêver. A chacun de transformer son rêve en réalité, et de savoir saisir les bonnes occasions quand elles se présentent. Si vous êtes tentés par plus de soleil, il y a de bonnes affaire à faire avec la loi Girardin en outre-mer.